Les Aratars Index du Forum Les Aratars
Forum créé par les Gremlin's
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil  AbréviationAbréviation   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 Retour au site 


 
La Charge des Rohirrim

Utilisateurs enregistrés: Aucun
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Aratars Index du Forum -> Le poney fringant
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Squall-Estel

Rédacteur


Rédacteur

Sexe:Sexe:Masculin
Inscrit le: 16 Fév 2006
Messages: 443
Localisation: Baudelaire, troisième strophe à gauche en entrant

MessagePosté le: 11 Mai 2006 20:29     Sujet du message: La Charge des Rohirrim Répondre en citant

déjà publié sur le forum Arts de Tolkiendil, voici un poème (d'ailleurs toujours en composition) qui m'a demandé beaucoup de temps, de réflexion et de sueur.

L'humble barde que je suis vous le propose, joyeuse compagnie du Poney Fringant! Très content
Ce n'est pas une traduction. C'est un récit de la bataille du Pelennor.


***
Des étoiles de sang dans la nuit ont surgi:
Les feux d'alarme du Gondor;
Répondant à l'appel, les Rohirrim ont pris
Les armes contre le Mordor.

Des échos de tambours dans la Nuit ont chanté;
Guidée par les hommes sauvages,
Dans la forêts passant, l'Armée a emprunté
Des chemins de l'ancien âge.

Les sabots du Rohan dans la Nuit sont passés,
L'Angoisse dans l'âme et le coeur,
L'Ombre planant sur eux comme un souffle glacé
Brassant des sanglots et des pleurs...

_Et Theoden le Grand des collines du Nord
Contemple le champ de bataille,
La monstrueuse gloire des armées du Mordor
Meuglant ainsi que du bétail.

L'effroyable puissance dans la Nuit exultant
Semble accabler Eorlingas;
Dans les ombres courbé, il chancelle un instant
Près de retourner sur ses pas.

_Mais un éclair soudain déchire les ténèbres:
Minas Tirith éblouissante
Se dresse, incendiée, blanche Flèche funèbre,
Agonisante et belle mais debout! mais vivante!

Debout Eorlingas! Et gronde le tonnerre,
Et chante le coq insouciant,
Et hurle Theoden d'une voix forte et claire
Comme un ressort se redressant!

Plus forte que l'orage au pied du Pelennor,
Plus belle que mille ouragans,
Plus mouvante que l'eau, la tempête des cors
Se déchaîne d'un flot éclatant!


_Agile, impétueux, cheval blanc sur fond vert,
Porté par la fureur et le vent de la guerre
Filant comme la foudre et comme elle frappant
Au secours du Gondor s'avance le Rohan...
Carnage! Gloire et chants! Terreur et épouvante!
Quel est ce feu soudain, cette flamme puissante,
Cette force qui va planant sur la colline
Et qui sur son passage tue, massacre et décime?
Le Roi des Rohirrim sur le blanc Nivacrin
Brille tel un Soleil apportant le Matin:
Les ténèbres brûlées gémissent et s'enfuient
Comme au chant de l'aurore est balayée la nuit,
Et, joyeux combattants, sabots de la Colère,
Les Rohirrim frappant de leurs lances de fer
Percent les rangs serrés du Mordor gémissant;
Et tout d'un coup l'Armée d'Eorl éclate en chants.

***

_L'éclair inattendu a secoué l'orage.

Orques et Suderons tels des fétus de paille
Sont pris au dépourvu sur leur champ de bataille
Balayés tout un coup par cette déferlante
D'hommes et de chevaux; par cette aube puissante
Qui a percé soudain le manteau de ténèbres;
Puis par ce chant beau et funèbre.

Pour l'obscur Ennemi c'est un sombre présage.

Mais l'être terrifiant qui conduit l'Armée Noire
A de l'expérience et un vaste savoir;
Ce nouvel adversaire, il saura le briser
Car jamais aucun homme ne pourra le tuer.
Le Seigneur des Nazgúl retourne sur ses pas
Pour reprendre en main le combat.

Au bord du Pelennor la bataille fait rage...

...Le Roi des Rohirrim galope sur la plaine
Cherchant des monstres à tuer;
Au loin, deux yeux perçants l'observent avec haine,
Voyant la bannière isolée,
Le chef des cavaliers ennemis se prépare
A lancer une contre-attaque;
D'un cri strident, il fait brandir son étendard
Serpent Noir sur fond écarlate...
Et la cavalerie s'agite et se déploie
Ainsi qu'une vivante toile,
Et mille cimeterres brillent avec éclat
Comme un scintillement d'étoiles.

Theoden d'un regard aperçoit la menace
Et fait virvolter son coursier,
"N'attendons pas l'assaut! Debout Eorlingas!"
Hurle-t-il a ses cavaliers!
Et Rohan de nouveau déploie ses grandes ailes
Prenant un glorieux envol,
La bannière du Roi resplendit dans le ciel
Avec une vitesse folle!

Filant l'une vers l'autre, les deux cavaleries
Galopent, enivrées de fureur infinie,
Suderons tels l'orage, Rohirrim tels l'éclair!
Dans le vent tourbillonnent cheveux comme crinières,
Et dans chaque poitrine au souffle incandescent
Un coeur cogne, rythmé par le martèlement
Des sabots... Lance au poing, sabre et épée au clair,
Serpent noir sur fond rouge, cheval blanc sur fond vert,
Mordor et Rohirrim avec rage s'affrontent!
Grand fut le choc de leur rencontre.

Les suderons étaient bien supérieurs en nombre,
Mais la furie des Rohirrim
Désarçonna bientôt les cavaliers de l'ombre;
Leur hardiesse fut sublime!
Et au milieu de tous, au sommet de sa gloire
Combattait Theoden le Grand;
Comme un dieu de jadis il brillait dans le noir
Et chantait tout en massacrant!
Il abattit lui-même leur sanglant étendard.
_Alors, tournant bride et fuyant,
Tous ceux des cavaliers restants du Serpent Noir
Disparurent en gémissant.

_Mais qu'est ce vent soudain étouffant de ténèbres?
Quel est ce souffle froid sur la plaine funèbre?
Horreur! Quel est ce cri perçant comme une lame,
Cette voix démoniaque qui lacère les âmes,
Ce sifflement mordant ainsi que du venin?
Toute étoile est noyée, toute flamme s'éteint!
O douleur, O douleur! Manteau de désespoir!
L'aurore est balayée par un vent de Mort noire...
Le Roi des Rohirrim se dresse dans la Nuit:
"Debout Eorlingas!"... _Mais tout espoir a fui,
La terreur est trop grande et l'Ombre trop glacée,
Les chevaux fous de peur, les hommes terrifiés,
Tous gémissent et tombent; Et le blanc Nivacrin
Dans sa folie chutant a scellé le Destin
De Theoden tombé au milieu de sa gloire
Vaincu par l'Epouvante Noire.

***


_________________
Solitaire Rôdeur
Qui dans la nuit s'en va
Uni pour son malheur
A ces étoiles la
Lumineuses voilées
Lointaines égarées

Estel avec amour
Sous leurs regards changeants
Tisse du fil des jours
Et de contes d'antan
Le destin qui l'attend
Revenir en haut
Déconnecté Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Dior

Modérateur général


Modérateur général

Sexe:Sexe:Masculin
Inscrit le: 10 Aoû 2004
Messages: 3496
Localisation: Menegroth, deep under the sea

MessagePosté le: 11 Mai 2006 22:12     Sujet du message: Répondre en citant

Aaaah, c'est sympa de le mettre ici, parce qu'il est beau, ce poème Sourire
_________________
En Beleriand en ces jours, les Elfes pérégrinaient, et les rivières coulaient sous les étoiles, et les fleurs nocturnes épanchaient leurs parfums ...
Revenir en haut
Déconnecté Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Aglarond

Membre


Membre

Sexe:Sexe:Masculin
Inscrit le: 23 Avr 2006
Messages: 13


MessagePosté le: 12 Mai 2006 12:38     Sujet du message: Répondre en citant

On connaît donc le nom du barde de Meduseld qui fit l'éloge funèbre de Theoden ! Très content
Juste une petite remarque :
Citation :
Meuglant ainsi que du bétail.

Je mettrais plutôt "Meuglant comme du bétail". Clin d'oeil
_________________
For like a shaft, clear and cold, the thought pierced him that in the end the Shadow was only a small and passing thing : there was light and high beauty for ever beyond its reach.
Revenir en haut
Déconnecté Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Squall-Estel

Rédacteur


Rédacteur

Sexe:Sexe:Masculin
Inscrit le: 16 Fév 2006
Messages: 443
Localisation: Baudelaire, troisième strophe à gauche en entrant

MessagePosté le: 12 Mai 2006 19:33     Sujet du message: Répondre en citant

Aglarond a écrit :

Juste une petite remarque :
Citation :
Meuglant ainsi que du bétail.

Je mettrais plutôt "Meuglant comme du bétail". Clin d'oeil


Meu-glant-ain-si-que-du-bé-tail: 8 pieds

Meu-glant-com-me-du-bé-tail: 7 pieds

Et moi j'écrit que des alexandrins et des octasyllabes dans ce poème

Donc je maintiens la première formule Sourire
_________________
Solitaire Rôdeur
Qui dans la nuit s'en va
Uni pour son malheur
A ces étoiles la
Lumineuses voilées
Lointaines égarées

Estel avec amour
Sous leurs regards changeants
Tisse du fil des jours
Et de contes d'antan
Le destin qui l'attend
Revenir en haut
Déconnecté Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Nerdanel

Membre


Membre

Sexe:Sexe:Féminin
Inscrit le: 13 Mar 2006
Messages: 87
Localisation: sur mon fil, la tête dans les nuages

MessagePosté le: 08 Juin 2006 13:12     Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai déjà dit sur Tolkiendil, mais je trouve ce poème magnifique, on vit la scène quand on le lit.
(et avec Tvangeste en fond sonore, ça passe encore mieux Sourire
_________________
Appuyons-nous sur les principes, ils finiront bien par céder.
Revenir en haut
Déconnecté Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Goldwine

Membre


Membre

Sexe:Sexe:Masculin
Inscrit le: 25 Oct 2006
Messages: 64
Localisation: Lebennin

MessagePosté le: 01 Nov 2006 18:22     Sujet du message: Répondre en citant

Magnifique!!! Très content
Juste pour info...combien de temps t'as passé dessus?C'est vraiment impressionant! Bravo!
_________________
Revenir en haut
Déconnecté Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Yahoo Messenger MSN Messenger
Alesarn

Membre


Membre

Sexe:Sexe:Masculin
Inscrit le: 01 Mar 2007
Messages: 46
Localisation: Into Nephalie

MessagePosté le: 21 Juil 2007 13:57     Sujet du message: Répondre en citant

Wonderful ! Sourire
_________________
Revenir en haut
Déconnecté Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
marteo

Membre


Membre

Sexe:Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Avr 2007
Messages: 315
Localisation: Dans ma tour noire près de Paris...

MessagePosté le: 21 Juil 2007 16:36     Sujet du message: Répondre en citant

wOw tu le publies ? ca le mérite !
_________________
Revenir en haut
Déconnecté Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Aratars Index du Forum -> Le poney fringant Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Sauter vers:  

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Merci pour le référencement à :


Referencement Gratuit    "Portail Bricabrac"    Annuaire voltzenlogel.net    Annuaire Généraliste    Gartoo
RaveCrow    Recherche Web    référencement marketing    liens sponsorisés    Annuaire KimiWeb.Net (Tolkien)    Annuaire KimiWeb.Net (Baldur's Gate)


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.